Le contrôle technique : bientôt gratuit pour tout le monde ?

Des bénévoles on en trouve dans de nombreux domaines, mais c’est une première que de proposer un control technique gratuit dans l’industrie de l’automobile. Comme vous le savez, notre voiture doit passer cet examen à termes de la quatrième année et vient ensuite des contrôles périodiques espacés de deux ans. Cependant, faire cela est assez couteux d’où la mise en place de ce système gratuit.

Fonctionnement de ce contrôle technique

Le contrôle technique du véhicule ne se paye pas. Il suffit de faire une réservation sur des sites pour sa voiture et le tour est joué. Une fois le jour du contrôle arrivé, il reste à remplir un questionnaire simple. Le sujet de ce dernier se portant sur les différents entretiens que la voiture a déjà passés avec les factures relatives qui sont en votre possession. Tout cela est fait dans le but d’optimisation c’est-à-dire savoir au préalable le temps où les interventions sont nécessaires et le type de pièces pour le véhicule en question. En plus, il y a une réduction du temps passé sur le diagnostic qui est due au fait que la marge des pièces à vérifier est réduite considérablement. Système gagnant-gagnant et une aubaine pour tous. D’un côté, le propriétaire aura une équipe professionnelle experte en vérification automobile à son service. A l’issu du contrôle, une suggestion de réparations auprès des garages partenaires de confiance vous sera proposer avec des ristournes bien sûr, ce qui facilitera la recherche sur la panoplie des existants. Et dans le cas où le propriétaire désire changer de véhicule suite à des interventions infructueuses, on lui proposera un large choix sur les meilleurs revendeurs professionnels de voitures que ce soit pour l’achat de voitures neuves ou encore d’occasions. D’un autre côté, le bénévole du contrôle technique aura une petite commission de la part des garages en collaboration sur chaque véhicule envoyée dans leur locaux. De plus, les partenaires spécialistes en automobile leur feront toucher des pourcentages sur chacune des véhicules d’occasions ou neuves vendues par ce système.

Les conditions à savoir

Il est à savoir qu’un contrat sera établi entre le contrôleur technique et le propriétaire de la voiture. Toutefois, il vous est possible même de refuser les garages proposés ou de ne pas remplir le formulaire auxquels cas le test effectué sera payant. Et pour une légère prudence, il faut vérifier le taux de contre-visite des partenaires car si il dépasse largement celui de la moyenne nationale, ou encore celui des centres voisins, il ne faut pas envoyer sa voiture dans celui-ci. Cette astuce vous aidera à choisir le centre adapté sans vous faire arnaquer.